Prier pour ceux qu'on aime

Aller en bas

Prier pour ceux qu'on aime

Message par saphyra strandhögg le Mer 2 Mai - 20:43


La chapelle Saint Yves était un édifice simple mais raffiné également, une chapelle où régnait une atmosphère de recueillement et de réflexion et, ce jour, Saphyra avait besoin de se recueillir et réfléchir. 

Elle poussa la lourde porte et s'avança à pas feutrés jusqu'au premier banc où elle prit place, paume contre paume, les doigts se croisant, le front posé contre ses mains jointes, elle ferma les yeux et laissa son esprit se remémorer ces derniers jours. 

La brune venait de perdre un ami, un être cher, un homme avec qui elle avait pu partager son goût pour les affaires d'armes, un homme qui rendait heureuse sa sœur de coeur et qu'elle entend encore la questionner en la harcelant sur la tenue de sa future épouse dont elle était l'une des rares à savoir ce qu'elle porterait pour le plus beau jour de sa vie. 
Alexandre...comment le Très Haut avait il pu le rappeler auprès de lui alors qu'il avait encore tant de choses à faire sur cette terre, quel était le dessein qu'il lui avait assigné ? quel pouvait être ce destin de le retirer à ceux qui l'aimaient ? 

La bretonne avait tant de questions pour le Très Haut...Pourquoi ? Pourquoi ? Elle ne voulait pas montrer sa profonde tristesse à Edwige qui essayait de ne pas sombrer alors Saphyra avait préféré se rendre à la chapelle pour essayer de trouver des réponses ou en tout cas un certain apaisement. 

Elle se rappela d'un autre ami qu'elle avait perdu et qui l'avait déchiré alors qu'elle était encore au couvent....son frère de coeur Anakin qui, lui aussi, avait été rappelé trop tôt et chaque fois qu'elle pouvait se rendre à Fougères où une stèle en son souvenir y avait été mise, la Strandhögg venait se recueillir pour ne pas oublier, ne jamais oublier celui qui autrefois avait été plus que présent pour elle. 

Et puis son époux, Athris, qui lui aussi lui avait été repris par la mer, cet océan terrible que la bretonne détestait pour ce qu'il lui avait fait. Lui reprendre celui qui était toute sa vie, celui pour lequel elle avait eu tant d'amour. Et là aussi aussi le Très Haut l'avait rappelé à lui.

En ce jour, avec cette nouvelle perte elle se promettait de ne jamais oublier Alex, ne jamais oublier qui il était et ne pas oublier ceux qui l'aimaient.

Le Très Haut prendrait soin de ces être chers au coeur de la brune et elle se promettait de prendre soin de ceux et celles qui lui restaient et qu'elle aimait plus que tout. 
La vie est si fragile, si courte qu'elle doit se vivre intensément, avec passion, et se vivre comme si chaque jour est le dernier, voilà comment Saphyra vit désormais et qu'elle ne gâchera aucun de ses moments. 

Un dernier regard embué de larmes qui se meurent jusqu'à ses lèvres, elle se signe, sachant qu'elle reviendra régulièrement en ce lieu pour ne pas oublier...ne jamais oublier.

_________________
avatar
saphyra strandhögg
Vidame
Vidame

Messages : 136
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prier pour ceux qu'on aime

Message par Malvil de la Rose Noire le Mar 19 Juin - 12:20

Le Ritter Malvil n'était jamais venu en ces lieux. Cette chapelle était magnifique et il prit son temps pour la contempler....Il se dit alors que le Très Haut devait venir souvent ici tant la beauté de cet endroit sortait de l'ordinaire.

Il choisit alors l'une des chaises et se mit à prier comme il le faisait souvent. C'était l'un des rares moment où il se retrouvait seul devant le Très Haut car ses charges de Grand Maître de l'Ordre teutonique lui prenait tout son temps .......

_________________


A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto ............................« Prends garde au bœuf par devant, à l'âne par derrière, à l'imbécile par tous les côtés. »!
avatar
Malvil de la Rose Noire

Messages : 4
Date d'inscription : 05/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prier pour ceux qu'on aime

Message par saphyra strandhögg le Sam 29 Sep - 19:21

Il était des lieux que Saphyra aimait particulièrement, la nature et l'église. Deux lieux où elle pouvait réfléchir, prier, essayant de trouver des réponses en vain. 

Elle avait perdu beaucoup de poids et son teint blème ressortait encore plus avec la noirceur de ses cheveux. Seul son ventre arrondi semblait être la preuve de sa survie depuis la perte de son ami cher à son coeur. 

Elle posa ses genoux à terre et se signa avant de baisser la tête en guise d'humilité, et laissa son esprit s'exprimer. 

Plus rien ne serait comme avant, elle avait pourtant cru à la liberté, au renouveau de la Bretagne, elle avait espéré, mais on leur avait pris leur leader, leur âme, leur coeur, leur lien. Celui qui savait tant les rassembler, les unir , les motiver, Bran n'était plus et toutes ces convictions s'en étaient allés avec lui. 
Ses amis d'hier qui étaient devenus les ennemis d'aujourd'hui l'avait complétement effacé, éradiqué, anéanti car oui ils avaient été le glaive qui l'avait poignardé en plein dans le dos et cela elle ne l'oublierait jamais.
Elle n'oublierait aucun de leur nom, Liz, celle qu'il avait aidé été tant de foi à être duchesse, celle que Saphyra avait soutenu auprés de Cassius pour devenir intendante, celle qu'on avait tant défendu auprés des mots horribles et abjectes de cette sœur au trait breton mais au coeur français d'Ysaure dont maintenant elle n'est que le jouet. 

Et puis Thuata, cette amie chére au marin, il l'aimait comme une sœur et l'avait pris auprés de lui lorsqu'il était amiral de Bretagne pendant tant d'années.
Il lui avait tout appris, et puis elle aussi, lui avait tourné le dos lorsqu'Ana la garce de Grand Duchesse, lui avait retiré ses terres sans explications fondées. 

Et puis Cassius, disparu, sans laisser de trace, l'homme qui venait prendre conseils si souvent auprés du Coëtivy afin d'avoir les votes de ses amis, sa famille. 
Une fois Grand Duc il disparut, ne laissant aucune trace, si ce n'est un certain Liam dont il était tellement lié et pour lequel on aurait pu croire qu'ils étaient frères jumeaux.

Pour peu que ça, on aurait pu le faire bruler sur un bucher où le traiter de sorcier, mais en cette Bretagne, il existait tant de sorcellerie et de magie.

Elle repensa aussi à un amour qu'elle avait eu, Gwench'lan, qui prônait son caractére bien trempé et se vantait d'être un homme de tant d'honneur. Celui qui lui disait tant détester une Renarde qui l'avait bien mis plus bas que terre et qui maintenant votait pour elle pour qu'elle devienne sa régente...Les gens changent tellement. 

Saphyra avait eu des mots avec Ankou, ayant cru à ce que l'on racontait d'histoire à son sujet mais lorsqu'elle prit son courage à deux mains et vint le rencontrer pour en parler, ses yeux s'ouvrir enfin sur la vérité.
La Bretagne se mourrait, sa liberté n'était plus qu'un leurre, elle n'appartiendrait plus qu'à une troupe de nobles consanguins qui finiraient par se bouffer les uns et les autres. 
Ce ne serait qu'une question de temps. 

Saphyra n'en pouvait plus de ses menteurs, ses assoiffés de commérage, ses hypocrites, ses hommes et femmes egoistes et egocentriques, un jour ils le paieront au centuple de tout ce qu'ils aurait manigancés et ça la bretonne en était certaine. 

Si un jour la Bretagne est détruite, elle ne le sera que de l'intérieur, cela en était une certitude.

Elle continua à prier laissant couler ses larmes, se levant elle s'approcha de l'autel pour y allumer un cierge, regardant un instant la lueur de la flamme vaciller.

_________________
avatar
saphyra strandhögg
Vidame
Vidame

Messages : 136
Date d'inscription : 07/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prier pour ceux qu'on aime

Message par Ode Kerloc'h le Mar 9 Oct - 22:30

La jeune femme n'est pas encore venue jusque la chapelle, aussi elle s'y rend afin de la contempler mais également de pouvoir passer un moment à se recueillir. La Kerloc'h observe beaucoup même si elle n'en a pas l'air, ce qu'elle voit ne lui plait pas franchement...
Alors quand on vient la solliciter pour entrer en politique, la réponse ne se fait pas attendre, c'est un NON ferme et définitif... Quand aux restes, elle cherche à comprendre un peu mieux ce qu'il se passe dans cette Bretagne qu'elle ne reconnait pas.
Il y a une forme de tourmente dans laquelle, elle ne désire pas entrer, si elle a pu douter sur certaines choses, il y a bons nombres sur lesquelles elle n'a pas le moindre doute.
Pour toutes ses raisons, Ode a juste la nécessité de prendre du recul en profitant de a sérénité d'un lieu Saint.

En pénétrant dans l'endroit, elle prend le temps de l'admirer, les bâtisses religieuses sont toujours magnifiques et cette chapelle ne déroge pas à cette règle. Alors elle marche silencieusement dans cette dernière, laissant ses noisettes la détailler avant de longer l'autel de la pulpe de ses doigts pour finalement prendre place sur un banc.
Ses doigts enlacés, la tête baissée, Ode soupire longuement avant de prier pour ceux à qui elle tient, son tendre et ses enfants, sa suzeraine et ses amies et amis... Pour sa marraine qui semble lui en vouloir... bref elle fait un retour sur sa vie et en soupire une nouvelle fois.
Certainement qu'elle a été maladroite à certains moments, personne n'est parfait et elle pas plus que les autres. Tenter de faire au mieux en s'oubliant elle-même, la jeune femme l'a fait pendant plusieurs semaines et n'en a pas forcément tiré que du bon.
Alors quand elle a décidé de penser à elle, elle a blessé probablement certaines personnes et elle assume. Faire ce qu'on pense être le mieux ne l'est pas toujours, elle l'apprend à ses dépends.

Ses prières sont très dirigées, une pensée à chacun, un mot pour tous, et même pour elle-même. Sans devenir égoïste, elle a décidé de ne plus prendre de décision sans penser un peu à sa petite personne. Cathelineau allait bientôt partir et cela la chagrine aussi quelques mots particuliers pour lui qui elle l'espère l'accompagneront tout au long de son voyage.
Puis comme vidée, elle reste là un long moment pensive, laissant ses pensées aller et venir à tant de choses.
avatar
Ode Kerloc'h

Messages : 42
Date d'inscription : 27/06/2018
Localisation : Tréguier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prier pour ceux qu'on aime

Message par iscambe le Ven 12 Oct - 12:37

Iscambe avait été admise à la garde épiscopale depuis un petit moment. Elle n'avait jamais effectué de mission et si elle venait de temps en temps pour voir Saphy et Keith, elle ne s'attardait jamais en ces lieux.

Son frère était venu quelques mois auparavant, alors qu'il était encore parmi eux. Sans aurait dû y venir aussi... Et c'est en leur mémoire qu'elle eut envie d'aller à la chapelle se recueillir.

S'installant comme à son habitude tout au fond, près de l'entrée, elle met un genou au sol et les mains jointes elle se met à penser fort à ceux qui ne sont plus. Une église est le lieu où l'on peut penser à ceux qui ne sont plus ici, sans vergogne ni scrupules, car on s'y sent bien, en paix. On pense à eux positivement, aux souvenirs dont ils ont empreint la mémoire, pour y puiser la force de continuer.

Elle pense à Alex, Sans.., Ankou et d'autres avant, qui avaient croisés sa route. Les amis, la famille, les amours aussi.

Après un moment où leur force sembla lui être transmise par l'intermédiaire de ces lieux calmes et froids, de ces murs solides et rassurants, dénués de présence mais emplis de présences, elle se relève et se signe.

Elle sort alors ragaillardie, respire à pleins poumons l'air extérieur et regardant le ciel. Il allait falloir penser aux vivants maintenant...

avatar
iscambe

Messages : 4
Date d'inscription : 11/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prier pour ceux qu'on aime

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum